menu
Actualités Strasbourg  

Emmanuel Guingand, un directeur polyvalent et motivé

Publié 21 septembre 2020

Homme du monde de la communication et du commerce,  Emmanuel Guingand, succède à Luc Buckenmeyer, décédé cet été, au poste de directeur du campus de Strasbourg. Portrait d’un dirigeant bienveillant.

« Tout ce que j’ai appris, je l’ai appris sur le terrain ! », affirme Emmanuel Guingand. Un message qui résume bien le personnage. Les nombreuses expériences auxquelles il a pris part lui ont apporté cette force de caractère et cette confiance en lui. Aîné d’une famille de cinq enfants, le plus alsacien des bretons a le goût du travail depuis petit. Sa mère, professeur de sciences naturelles, et son père, ingénieur des eaux et forêts, ont toujours compté sur lui pour s’occuper de sa fratrie. Consciencieux, le nouveau directeur du campus de Strasbourg a deux domaines de prédilection : la communication et le commerce. 

Un parcours diversifié 

Tout commence après l’obtention de son Bac A3, spécialité art et lettres (l’équivalent du Bac L), puis poursuit en suivant des cours pour obtenir un diplôme d’études universitaires générales d’Arts Plastiques (DEUG). Cursus qu’il a décidé d’arrêter pour son service militaire, point de départ de sa vie de communiquant puisqu’il participera à l’élaboration des supports utilisés par l’armée de l’air pendant la première guerre du Golfe. Séduit par son écriture fluide et spontanée, son général, en fera son rédacteur de discours. Motivé à l’idée de communiquer, il entreprend un BTS communication des entreprises à Strasbourg avant de faire « le tour de la place des belles agences pour optimiser [son] temps libre en mettant en pratique ce qu [’il] apprend à l’école ». Publicis Koufra lui donne sa chance : « Pour attirer l’attention de l’agence, raconte Emmanuel amusé, j’ai détourné la campagne du moment et dont l’égérie était Estelle Lefebure, et je me suis dessiné à la place en indiquant “Grande ressource depuis 1968”, mon année de naissance » (Cf. dessin). BTS en poche, Emmanuel veut voir de nouveaux horizons, il se tourne d’abord vers le secteur de l’aéronautique dans lequel il restera huit ans. Fort de son expérience, il co-créera AEROPOLE, une start-up spécialisée dans le recrutement aéronautique, avant de devenir responsable commercial de la région Grand Est pour le groupe de presse Le Moniteur« Né pour communiquer », son envie d’ailleurs le mènera au sein de l’agence de publicité Reymann  Luc Buckenmeyer était passé avant lui. Six ans passeront avant qu’il ne devienne directeur commercial France de Richmond, entreprise britannique spécialisée dans le bâtiment. Entrepreneur, il lance en parallèle sa propre activité d’accompagnement en stratégie de communication et développement commercial : www.emmanuel-guingand.com et participe en 2018 à la mise en place de l’événement solidaire Creative Shaker à Reims pour le compte de l’UCC Grand Est. « Ce projet, avoue-t-il, est celui dont je suis le plus fier. »

Un pro du secteur 

Qui de mieux pour représenter un campus communication quun communicant ? Emmanuel Guingand, fraîchement arrivé au campus de Strasbourg, annonce déjà vouloir s« inscrire à vie dans ce nouveau poste » qui l’anime d’ores et déjàMalgré cette envie de s’investir, ireste passionné par la conception-rédaction présente dans l’accompagnement qu’il propose à ses clients et souhaite ainsi maintenir son activité, l’amenant à partager son temps à 90 % avec le campus. Humain avant tout, ce communicant est heureux de sa nouvelle activité qui lui permet de « rencontrer, partager, écrire, redonner la banane” aux gens, les connaître et leur transmettre des savoirs ». Il estime que « plus qu’un campus, les étudiants sont déjà en entreprise ». De ce fait, le nouveau directeur se réjouit d’avoir des intervenants professionnels capable d« apporter des outils aux étudiants pour les préparer à la vie professionnelle »Avec l’équipe pédagogique en place, imet au cœur de ses priorités les modules enseignés et les intervenants en fonction du niveau de professionnalisme qu’ils peuvent inculquer aux étudiants et leur donner l’épaisseur nécessaire pour faire la différence dans le monde de l’entreprise. 

Faire la différence 

Reconnu dans le secteur, Emmanuel insiste pour démontrer que ce qui fait la différence entre deux profils c’est d’abord la personnalité : « Il faut rester soi-même et s’imprégner de tout ce qui nous entoure. Les entreprises se demandent qui vous êtes, comment vous vous développez, ce qui vous fait vibrer. Ils cherchent des personnes “vivantes”. » D’ailleurs, il est le « roi » de la devise française. Le credo « Liberté, Egalité, Fraternité » est un fondamental pour lui qui prône le Feel Good Management. « Nous sommes libres, libres de nous faire plaisir mais à condition que cela ne nuise pas à autrui. » Le directeur encourage les étudiants à « toquer aux portes » des agences qui leur plaisent« Ledirecteurs sont toujours contents de parler de leur métier à des jeunes qui veulent s’investir. Il y a égalité des chances, chacun peut le faire ». De bons conseils pour les entretiens d’embauche. 

Et la Covid-19 ? 

« Dans le cadre de la Covid-19, la communication est plus difficile. Nous avons pris des mesures spécifiques comme la division des classes de plus de vingt personnes, la distanciation physique en classe etc.… mais cela va à l’encontre de la proximité nécessaire dans le secteur de la communication. » Le directeur voitmalgré tout, le dispositif de cours à distance comme une aubaine pour les plus motivés car il leur permet une « grande autonomi». Pour lui, « il faut profiter du temps chez soi pour préparer la future mise en situation » que ces futurs professionnels en herbe vivront pleinement dans leur vie professionnelle.