menu
Actualités Paris  

Portrait d’un product owner : réaliser une interface en lien avec l’ADN de l’entreprise

Publié 10 décembre 2020

Le product owner accompagne les entreprises dans leur stratégie numérique en réalisant des interfaces digitales multisupports.©TF1

 

Product Owner est un métier méconnu mais pourtant très utile pour la stratégie numérique des entreprises. Nous avons rencontré Tristan Belottiproduct owner chez TF1 et alumni de #SUPDEWEB Paris, qui nous explique à quels besoins répond son métier. 

 

Un chef de projet garant du rendu client 

Sorte de chef de projet, le product owner suit l’évolution et l’amélioration du produit auquel il est rattaché et constitue la liaison entre les utilisateursles différents métiers de l’entreprise et l’équipe technique en charge du développement. « Selon la maturité et la hiérarchie de l’entreprise, le PO (product owner) s’occupe de missions différentes, explique Tristan Belottiproduct owner en charge du site internet MYTF1. Sa principale mission est de définir et prioriser les évolutions du produit ». Pour cela, il doit coordonner les équipes qui travaillent dessus. A chaque sortie de nouvelle version du site, le product owner prend en compte les retours de ses utilisateurs pour proposer des améliorations plus cohérentes avec leurs attentes. Pour créer la meilleure interface aux yeux de son client, Tristan indique que le product owner « doit définir, puis porter la vision de son produit en faisant respecter, à ses équipes, la cohérence avec la stratégie, l’ADN et l’organisation de l’entreprise ou de la marque pour laquelle il développe l’interface ». Il est garant de la qualité du produit et doit réfléchir à tous les axes d’amélioration possibles pour proposer aux utilisateurs la meilleure expérience possible dessus. « Ses méthodes de travail, basées sur l’agilité, peuvent s’apparenter à du “test and learn” », détaille Tristan Belotti, qui a étudié à #SUPDEWEB Paris (une école du groupe MediaSchool). Par contre, « le PO est seulement en charge de “dire le quoi”, mais pas “le comment”. Il n’est pas technicien» 

Dans le détail, le product owner et son équipe s’organisent en « sprints ». « Périodes de deux semaines pendant lesquelles l’équipe se charge de développer une nouvelle itération (une nouvelle mise à jour potentielle) », développe Tristan Belotti. Réel chef d’équipe, « le product owner fait l’interface entre les métiers et l’équipe de développement » et décide avec eux de l’organisation des sprints et de la faisabilité du projet. 

 

Product owner quel profil pour quels besoins ? 

Les entreprises de multiples secteurs peuvent nécessiter la présence d’un PO. « Dès lors qu’une entreprise cherche à développer (ou a déjà) sa présence digitale en utilisant des logiciels, une application mobile ou un site internet…, elle peut nécessiter son intervention. Il doit connecter le produit à la réalité du marché, en fonction des attentes et besoins des utilisateurs. » Pour cela, il doit donc avoir effectué, au préalable, une étude de la concurrence et effectuer une veille régulière pour connaître les nouvelles technologies et nouvelles tendances, et pour avoir le temps de les maîtriser avant de les proposer à ses clients. 

Il peut travailler en tant que freelance ou en interne au sein d’agences digitalesde cabinets de consulting ou directement au sein d’une entreprise ou d’une marque. 

Concernant les salaires, un product owner junior peut gagner entre 35 et 40 000 € brut par anet une fois confirmé, 65 000 € brut par an. 

« Un bon product owner, selon Trsitan Belotti, doit être créatif pour proposer des solutions innovantes, avoir un sens de l’adaptation afin de pouvoir travailler dans toutes les structures, avoir le sens du contact, bien savoir communiquer pour se faire comprendre des équipes et les comprendre, être pédagogue pour manager son équipe, savoir vendre ses idées au client, avoir une bonne expression oralet avoir des notions d’UX (expérience utilisateur, NDLR) » Enfin, pour être certain de bien se faire comprendre par les équipes techniques, le PO doit avoir des connaissances techniques de base. 

 

Product owner chez TF1 

Tristan est arrivé chez TF1 en 2019, juste après la refonte du site de MYTF1En parallèle de nombreux projets stratégiquesson objectif était de recueillir les avis des internautes pour « comprendre comment la transformer pour la rendre plus attrayante et moins intrusive. » Par exemple, Tristan et ses équipes ont « ajouté une grille de programmes TV sur la page “Direct” pour répondre aux attentes utilisateurs qui souhaitaient savoir les programmes à suivre ou à venir dans la soirée. » Ils ont également changé la couleur de l’interface, la passant du blanc au noir, et ont modifié les informations nécessaires à l’inscription sur la plateforme. « Désormais, il n’est plus nécessaire de donner son nom et prénom », intervient-il. Le product owner doit donc réfléchir à être éthique pour proposer la meilleure expérience utilisateur. Concernant les projets futurs, « nous allons très bientôt afficher des bandes annonces vidéo en avant sur la home page du site MYTF1, pour permettre à nos utilisateurs de découvrir les programmes en cours ou à venir dans les meilleures conditions possibles »annonce le product ownerIls tentent également de nombreuses expériences plus innovantes« Par exemple, nous testons actuellement un nouveau format de contenus verticaux “Stories” sur certains programmes tels que “Demain nous Appartient” et très bientôt sur “Quotidien”. Cela répond au besoin d’offrir toujours plus nouvelles et bonnes expériences à nos utilisateurs autours de leurs programmes préférés. »